Des menottes ? Oui mais alors des vraies !

Cette fois, je reste dans du super classique ! Car les menottes, dans la relation de « gentille domination », c’est un grand classique ! C’est même souvent le symbole mis en avant … Mais je crois qu’il faut justement qu’on prenne le temps d’examiner la question des menottes…

Premier point : attention, cela peut se retourner contre vous ! Ne laissez pas traîner ces menottes de façon à ce que votre compagnon puisse les utiliser contre vous … Donc gardez en la maîtrise … surtout des clés s’il y en a (on verra que ce n’est pas toujours nécessaire) ! Cela ne vous interdit pas de les montrer par avance, de les laisser « traîner » dans le tiroir entrouvert de la table de chevet … histoire de préparer à ce qui l’attend …

Vous pouvez aussi lui offrir. Un dîner en amoureux, vous avez mis la tenue qu’il aime … Au moment du dessert il sent que vous allez rentrer à la maison et que ça sera la fête, ses yeux brillent déjà … Vous posez un petit paquet sur son assiette : « pour toi ! ». « Ah ce n’est pas mon anniversaire » dit il … « Non, mais ça va être ta fête…  » répondez vous en souriant. Il ouvre : une paire de menottes, avec un petit mot : en rentrant ce soir, c’est toi qui les portera ! ».

Une autre solution, c’est de lui demander de « se les offrir » ou de vous les offrir pour que vous en fassiez ce que vous voulez. Vous lui passez par mail un des liens que vous trouverez plus bas en lui donnant pour instruction qu’il doit se débrouiller pour que ce soit avant samedi dans le tiroir de votre table de chevet…  Bref, bien des approches, souvent amusantes ou pleine de teasing, sont possibles.

Pour ce qui est des menottes elles-mêmes, et c’est là que je peux vous apporter de l’expérience, il y a selon moi 2 règles absolues : elles doivent être « réelles » et « confortable » !
Réelles : il faut qu’il soit vraiment bloqué. Serrure ou pas, ce n’est pas la question primordiale. Il y a des menottes souvent présentées comme « débutants » qui sont en plastique, en mousse etc … Votre homme tire un coup sec et ça casse ou se déchire. Soit il le fait, soit (peut être pire) il va se prêter au jeu, et à vos gentilles tortures, tout en sachant qu’à tout moment il peut se libérer. Et ça, c’est vraiment pas intéressant !
Confortable : vous aimez votre compagnon, et ne souhaitez pas qu’il souffre. Si au bout de 10 minutes il a des marques bleues, des écorchures, ou autres … vous allez forcément le libérer, voire le soigner, et le petit jeu est terminé avant de commencer … C’est une des raisons pour lesquelles je déconseille les menottes en métal pour commencer.
Paradoxalement, le confort est une forme de cruauté : vous pouvez faire durer autant que vous voulez, sans dommages …

Mes modèles préférés, en fonction de ce que j’ai indiqué plus haut ?
Celui ci : Modele 1 a quelques avantages : le cuir est confortable, le modèle n’est pas cher, facile à régler. Le dispositif de fermeture permet d’ouvrir vite s’il y a un souci, mais il peut assez facilement l’ouvrir lui-même. Si vous ne le souhaitez pas remplacez le tout simplement par un gros cadenas que vous pouvez acheter n’importe où et le tour est joué.
Une version encore plus molletonnée existe ICI pour le petit chéri un peu douillet …
Le Modèle 2 est assez différent, il est très rapide, basé sur des scratches. Ne vous inquiétez pas : si vous les positionnez bien, rien à faire pour les arracher ! J’ai personnellement essayé. Je les utilise dans mon lit, avec des sangles aux 4 coins et ces menottes au bout, pour mettre mon compagnon en croix très vite, y compris le matin quand il est un peu ensommeillé. Je détend les sangles, je met les scratches, et ensuite je tourne autour du lit en resserrant les sangles jusqu’à la mise à ma merci sans aucune possibilité d’échapper à la suite… Mais bon, je m’égare.
Maintenant, si vous voulez absolument du métal, inutile d’aller dans une armurerie, le Modèle 3 est fait pour vous ! Il faut juste savoir que le confort est potentiellement plus compliqué. J’ai une amie qui ne jure que par le métal : menottes en métal, collier en métal, chaînes, cadenas etc … elle prétend que seul le métal est 100% sur et implique que le prisonnier doit se soumettre aux caprices de sa « geôlière » …

A ma liste de courses j’ajoute cette petite chaîne très utile : Chaînette .
Pourquoi ? Parce que pas mal d’hommes ne sont pas très souples et le fait d’avoir les poignets rapprochés dans le dos peut poser problème au niveau des épaules. Alors on peut pousser le confort un cran plus loin… Il faut dans ce cas ajouter 2 petits cadenas entre la boucle de la menotte et le premier maillon de la chaîne (pas le clic bien sur …). On peut aussi utiliser cela pour la faire passer au dessus d’une poutre, d’une barre, d’un barreau de tête de lit en métal, … Un petit outil à tout faire …

Bon, vous savez tout sur le matériel, il faut maintenant passer aux choses sérieuses.
Le moment venu, il faut bien lui montrer de face, et lui demander de se retourner. Placez ensuite les menottes en prenant votre temps. J’insiste ! Souvent au début on veut aller vite … Or la cruauté est comme l’orgasme, il faut des préliminaires ! (haha).
Il n’est pas déshabillé ? Pas grave, vous le ferez, pour le bas. Sinon, à poils !
Il veut mettre plutôt les menottes devant ? (un classique) Non, non, non, il doit se retourner hop hop hop … !
Il se demande si … Coupez court ! « tu n’as pas confiance en moi ? »

Une fois en place, je vous conseille de souffler le froid et le chaud …. Le caresser un peu, trop brièvement, pour qu’il se tortille de désir, et ensuite le forcer gentiment à vous faire du bien, quitte à vous installer sur lui (voir article prenez le dessus ). Puis revenir à lui, juste ce qu’il faut pour reprenne espoir … avant de le recentrer sur vous.
Il n’est peut être pas utile de faire durer 5 heures, surtout une première fois, mais il faut le faire à ton rythme, pour TON plaisir. C’est un jeu, mais aussi une éducation. Donc tu feras en sorte qu’il en tire beaucoup de frustration, suivi de plaisir, et que dans le même temps tu aies bien profité de la situation et montré ton autorité, en ne faisant pas ce qu’il te demande ou te supplie.
Dans tous les cas, il est à ta merci, profites en, de la façon que tu voudras, et c’est le moment d’aller un peu trop loin haha…
Le lendemain, je te garantis que ton compagnon le gardera en tête, et surtout te regarderas un peu autrement.

Tu peux agrémenter cette séance d’un peu plus de cruauté, pour des fois suivantes : porter en pendentif les clés des cadenas sur ta poitrine, lui mettre une cagoule de lycra opaque pour démultiplier son inquiétude, lui demander de mettre lui même les menottes pour que tu n’aies plus qu’à cadenasser (et tu restes devant lui en souriant, cadenas et clés en main), etc …

Pour toi qui veut progressivement dominer ton mari ou compagnon, tu vas trouver là de quoi avancer sur ce chemin. Mais tu le faisais peut-être déjà, chère collègue ? 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *