Le gode-ceinture n’est pas forcément ce que vous croyez

Le gode ceinture est un ustensile constitué d’un harnais, qui entoure le bassin de la femme un peu comme un porte-jarretelles, et d’un « gode » qui simule un sexe masculin mais peut prendre des formes et des dimensions variées. En général, les deux sont indépendants : on peut changer de harnais, mais surtout changer de gode. 

Maintenant, pourquoi ce titre ? Parce que dans l’imagerie admise (j’allais dire l’imagerie populaire mais pas vraiment encore …) le gode-ceinture correspond à des activités très « hard », très « sado-maso », genre dominatrice en cuissardes le fouet à la main …  Or le gode-ceinture, comme plein d’objets qui deviennent progressivement plus « communs », peut être un objet de plaisir personnel pour la femme, et ensuite un instrument de plaisir et d’initiation très soft dans un couple qui veut changer un peu les choses et sortir du train-train… 

Pour commencer, et avant de vous expliquer comment vous amuser un peu avec, je vais vous proposer 2 modèles . j’ai pris des modèles dont le gode est noir, je trouve que c’est plus esthétique. Il y en a des violets et des fuchsias, et bien sur des couleur chair, mais je trouve que le noir est à la fois simple et classe.

Le premier est ici : Gode « normal »
Le second, tout aussi noir, est là : Gode « creux »
Le premier est donc ultra classique, pas trop long, mais pas ridicule non plus, avec un harnais sérieux. Le tout reste financièrement correct, et surtout, puisque je les connais, le fournisseur choisi fait des livraisons rapides et ultra-discrètes.
Le second est plus original, car il est creux, et pourrait aussi être porté par votre mari, je vais y revenir.

La première chose, c’est de ne pas se dépêcher. Si c’est votre mari qui vous l’a suggéré (voire offert), ne vous sentez pas tenue de l’utiliser là maintenant tout de suite. Tout comme la belle lingerie, le gode ceinture est avant tout pour vous-même. Je vous conseille donc de trouver un moment où vous êtes sure d’être tranquille, seule, et de vous mettre devant une glace.
Vous enfilez le harnais, vous le réglez bien. C’est important, il ne faut pas que ça flotte. Vous devez sentir votre bassin bien serré, et le gode fera partie de vous comme si vous aviez un penis. Si ça flotte, la sensation ne sera pas la même.
Une fois bien en place, mettez le gode dans son emplacement s’il n’y était pas.
Regardez vous, sous tous les angles. Profitez bien. Ensuite commencez à caresser le gode, exactement comme un homme qui se masturbe. De préférence ajoutez un gel adapté (il est systématiquement proposé je crois, il faut un gel tout simple, à base d’eau sans plus).
Quand vous vous sentez bien avec, continuez en ondulant le bassin, vous allez voir que c’est une sensation assez puissante.
Prenez le temps, plusieurs fois s’il le faut, de vous offrir ce plaisir avant de passer à la suite (ça peut aussi s’arrêter là, mais ce serait dommage). Pour ma part, je me souviens à mes débuts avoir passé 2 heures avec, seule dans mon appartement. Je me suis douchée avec, et j’ai préparé mon repas dans la cuisine, d’une main, en me caressant. Le gode cognait contre le tiroir des couverts, je me souviens, et ça me procurait des sensations très bizarres, et … des éclats de rire…

L’étape d’après, c’est de le faire découvrir à votre mari ou compagnon. Là, chacune sa méthode… Le laisser traîner, et dire « ah oui, j’avais acheté ça en me disant que ce serait sympa… » Ou bien surgir dans la chambre avec l’objet en place un samedi soir quand il est déjà au lit et que les enfants sont endormis, se faufiler sous les draps, l’embrasser amoureusement en lui disant que aimeriez bien qu’il le caresse…

Là aussi, la priorité, c’est de ne pas se précipiter. Les préliminaires, ça vaut pour tout le monde haha ! Il faut donc arriver à le conduire à caresser ce sexe, à l’embrasser, et ensuite à le sucer. Au début, jouez la réciprocité. Vous caressez le sien pendant qu’il caresse le votre, et vous n’acceptez de le sucer que s’il en fait de même … Après vous reviendrez à l’asymétrie que nous visons, mais il faut être diplomate.

En tous cas, chère collègue qui lit ces lignes, je t’assure que de voir ton mari te sucer pendant que tu lui caresses la nuque, en bougeant lentement ton bassin d’avant en arrière pour qu’il enregistre le mouvement, c’est un vrai délice, un ravissement, et surtout une découverte à deux d’un nouvel espace d’aventures.

L’étape qui suit est bien sur de venir derrière lui et de découvrir ensemble. A ce stade les conseils sont les suivants (sans vouloir casser l’ambiance) : beaucoup de gel, sur son anus et sur le gode. Sur ce dernier la combinaison préservatif + gel est la meilleure pour réussir. « ouvrir » avec un doigt, puis deux, voire trois avant de te pointer … Et ensuite aller très doucement : petits mouvements le temps qu’il faut (sois patiente..) et quand le nez est dans la grotte, on peut entrer un peu mieux, pas avant. Ensuite, faut voire ce qui est possible. Mais surtout il faut pas du tout le premier soir faire l’amazone et chevaucher ton compagnon comme si tu étais une vedette de rodéo ..

Le gode creux peut être utilisé par l’homme. Dans ce cas, il glisse sa nouille dans le gode, et il est un peu restreint, il faut avouer. Vous profitez d’une performance inhabituelle (taille, raideur, durée, tout y est haha !) et lui se retrouve plutôt frustré par l’absence se sensations directes. Mais que ne ferait il pas pour vous, hein ?
Et ensuite vous pouvez retourner l’arme contre l’agresseur, en insérant dans le creux une partie rigide, et hop ! C’est à votre tour de montrer vos capacités, avec ce second gode dont la texture et la taille sont assez sympas je dois dire.

Dans les deux cas, je te ferais remarquer que tout le plaisir est pour toi ! Une nouvelle habitude qu’il devra prendre en compte !

11 thoughts on “Le gode-ceinture n’est pas forcément ce que vous croyez

  1. Bel article très pédagogique.
    Vous avez raison de le préciser questions préliminaires, il faut y aller toujours progressivement, c’est important.
    Un peu comme disait le petit jésus devant l’entrée de la grotte miraculeuse: on y va crêchendo.

  2. Maitresse Sophie pratique le gode ceinture sur le soumis que je suis depuis des années.
    Je ne peux plus m’en passer. En plus, je suis ouvert en permanence avec un plug.

    1. Merci Buquet de votre réponse
      Vous confirmez se que je pense je l’est écris plusieurs fois
      et certains Male ne le crois pas
      La majeur partie des Males soumis aime ètre sodomisé et supporte bien un plug
      il me dise qu’il jouisse plus régulièrement et l’avantage il on l’anus plus maléable
      Au cabinet nous recevons énormément de MALE pour une sodomie suivie d’une traite
      la plus part porte une Cage
      Izabelle

      1. Mes respects Madame
        Comme j’aimerais pouvoir venir trouver votre cabinet…
        Je suis de la région, et rêve de me présenter ainsi devant l’une d’entre vous.

      2. Bonjour Louise Isabelle/Izabelle,

        Nous sommes un couple gynarchique de loire atlantique et serions ravi d’entrer en contact avec vous.

        Bien à vous

        Cath

  3. je pense que le plus parlant serait de faire comme vous Mesdames souhaiteriez que cela soit fait pour vous la première foi. durant un rapport observez préalablement si Monsieur a des réticences à la langue dans son intimité (j’en connais) , si tout va bien faites en sorte qu’il se détende et aventurez y le bout d’un doigt enduit de ce qui convient. vous verrez s’il est demandeur, retirez délicatement le bout de votre doigt sans le sortir totalement et enfoncez le de nouveau délicatement un peu plus loin, en principe il n’y résistera pas . recommencez jusqu’à y être à fond & il ne tardera pas à réclamer deux doigts. à ce moment la il sera presque prêt pour le gode ceinture ultérieurement.. surtout de la douceur & de la persuasion car une première foi loupée ça peut le bloquer définitivement cela n’est pas le but recherché. une dernière chose, les poils peuvent lui causer des échauffements désagréables, soyez donc précautionneuses, il sera bien assez tôt temps de le « maltraiter » un peu avec sa complicité enthousiaste alors ne brulez pas les étapes.

  4. Le gode-ceinture est tout à fait approprié pour la domination féminine. En ce qui concerne les godes, il est bien sûr préférable de débuter par un petit diamètre, proche d’un vrai pénis, pour ensuite évoluer progressivement vers de gros « calibres » qui permettent une réelle domination.
    Bien sûr, une bonne préparation a ici toute son importance. Pour cela, on peut utiliser des plugs de différentes tailles qui, portés pendant un certain temps facilitent la dilatation. Le plug bien lubrifié peut être maintenu en place une partie de la journée par un harnais sur lequel il est possible de poser un cadenas si on le souhaite.
    L’anus acquiert une certaine souplesse au fil du temps. Il se dilate facilement lors d’une pénétration tout en gardant ses propriétés initiales, dans la mesure où évidemment il n’y a pas eu de forçage. Les godes de gros diamètre (entre 5 à 7cm) ne posent pas plus de problème que les autres si l’anus du ou de la partenaire a été bien préparé et que l’on utilise suffisamment de lubrifiant.
    Il faut néanmoins se montrer prudent par rapport à la longueur de certains godes car l’anus et le rectum peuvent accueillir sans problème environ 15-16cm en profondeur. Au-delà, il y a une courbe prononcée et le gode bute, provoquant douleur et risque de blessure. Il est quand même possible d’accéder plus loin dans cette courbure mais il faut alors choisir un gode très souple, pas trop épais à son extrémité et surtout toujours beaucoup de lubrifiant.

  5. Je profite d’une visite pour souhaiter, avec un peu d’avance, un joyeux Noël à toute les Reines qui animent, lisent et participent à ce site ainsi qu’à leurs fervents et fidèles admirateurs.
    Merci pour les nombreux articles pédagogiques et pour votre dévouement sans faille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *