Le soir, osez prendre le dessus et dominer les ébats

Cet article est le tout premier et son thème n’est pas là par hasard. Beaucoup de femmes ayant pris le pouvoir sur leur compagnon ont commencé au lit. Certaines ont tout de suite été dans cette attitude et cherchent plutôt à le matérialiser ailleurs qu’au lit, mais on parlera de ça une autre fois.

De quoi s’agit il ? De faire dans le cadre de la chambre, dans le silence et le secret de l’alcôve (ou du lit à barreaux haha), une petite surprise à votre compagnon… Et au passage une façon de voir s’il est prêt ou pas à aller plus loin, s’il aime bien …

Vous êtes au lit, en pleine action déjà, ou pendant les préliminaires… Faites en sorte de le ralentir, comme si vous vouliez faire durer un peu, et surtout faites en sorte qu’il soit sur le dos, et vous au dessus de lui, enfourchée (ou juste posée) sur son bassin.
Au passage, si vous ne pratiquez pas ce genre de situation, il faut vous y mettre, c’est très signifiant, ça grave bien le cerveau. Si ça n’est pas sa situation idéale pour qu’il bande bien et s’approche de l’orgasme (je dis ça parce que c’est le cas pour le mien), ça n’est pas grave du tout, il aura son moment plus tard. Séance après séance, il le saura, et surtout il comprendra qu’il faut d’abord passer par vos fourches caudines (sous vos cuisses en fait !).

Et maintenant passons au truc !  En vous appuyant alternativement sur vos genoux et sur vos mains, sortez de la position et avancez progressivement. Le sexe de votre compagnon va se retrouver à l’air libre, c’est volontaire, ne vous en occupez plus du tout, ce n’est pas le centre d’intérêt de l’action qui suit.

Il va peut être avoir comme réflexe de tendre la main vers son précieux, soudain privé de votre chaleur, pour le caresser. Laissez le faire pour un temps, ça le rassurera le pauvre chéri, mais continuez à avancer progressivement vers la position qui sera celle ci : vous devez vous retrouver au dessus de son visage, avec votre sexe juste au dessus de sa bouche, et idéalement ses bras coincés sous vos jambes, au niveau des tibias.

Ne vous pressez pas, on va toujours trop vite au début, sûrement à cause de la petite gêne de la nouveauté. Appliquez vous à le faire lentement, en attrapant gentiment les poignets au passage pour mettre les bras sous vos jambes. Si vous croisez son regard, souriez lui, ça voudra tout dire …..

Si vous le préférez (ou bien une fois suivante), vous pouvez aussi sortir une petite cagoule de sous l’oreiller, pour diminuer sa vision et créer une ambiance plus mystérieuse. Mais une cagoule avec un orifice pour sa langue comme dans cet article cagoule coquine . Il pensera que cette cagoule que vous lui mettrez vous même est un nouveau jeu, mais le vrai jeu va être ailleurs.

Dans tous les cas, la suite est claire, et il comprendra assez vite ce que vous attendez de lui. Laissez le faire le temps que vous voulez, et ne stimulez pas son précieux. Le centre de gravité de cette action, c’est VOTRE sexe.

Quand vous aurez eu assez de plaisir, vous allez lentement vous retourner. En maintenant ses bras, retournez vous pour que votre position soit exactement la même, mais dans l’autre sens, c’est à dire que votre visage soit tourné vers ses pieds, ses bras bloqués si possible, et surtout, votre sexe juste au dessus de sa bouche, disons 1 cm au dessus.

J’insiste, c’est encore plus important dans ce mouvement, il ne faut pas aller trop vite. Vos mouvements vont se graver dans sa mémoire, il y repensera de nombreuses fois. Donc plus vous prenez le temps, plus vous gravez les choses. De telle façon qu’il comprenne bien ce qui lui reste à faire, bloqué en dessous de vous. Au travail !

C’est l’occasion de regarder s’il est toujours en érection, moins, ou plus ? Vous qui le connaissez bien (les réactions ne sont pas les mêmes d’un homme à l’autre), vous saurez interpréter…

C’est déjà très agréable comme petit jeu, et surtout très utile. Mais maintenant qu’on en est là, tu vas le mettre sous pression (et je te tutoie au passage …) Tu vas très progressivement abaisser le bassin pour qu’il devienne plus compliqué pour lui de bouger la langue. Si tu le peux, resserre un peu les pieds et les jambes pour lui créer une sensation d’augmentation de ton emprise.

Il va se retrouver bloqué et devrait redoubler d’efforts pour te satisfaire.

Après un moment raisonnable à le maintenir serré à la limite (une minute ou deux), montre lui ton pouvoir : Tu t’abaisses complètement sur lui, en l’étouffant. Pas plus de quelques secondes pour éviter tout rejet, mais juste pour lui faire sentir que tu domines. Et normalement, tu devrais trouver ça délicieux !

A ce stade, soit cela peut suffire et tu peux retourner tranquillement vers son bassin, avec éventuellement une petite récompense. Mais si tu sens que tout va bien pour toi et pour lui, rien n’empêche de continuer, de rester en place pour qu’il continue de te procurer du plaisir, et refaire quelques petits étouffements quand ça mollit un peu.

Tu peux par exemple rester assise sur son visage et te pencher pour caresser son précieux, surtout les premières fois, pour qu’il accepte mieux ce que tu imposes. Il sera content, mais restera néanmoins bloqué avec ton sexe comme seul horizon (on dirait de la poésie). Une belle symbolique. Et après 30 secondes à le tripoter, hop, tu lâches son truc (oh nooooonnnn …)  et tu te redresses lentement à la verticale, ce qui aura comme effet de l’étouffer sous tes fesses, la bouche contre ton sexe…  Puis tu reviens, et tu recommences (là ça me rappelle plutôt une chanson …). Toujours avec lenteur, qui signifie ici assurance qui montre que tu es la Maîtresse du jeu et que tu imposes ton plaisir avant le sien.

Tu vas vite y prendre goût… Et peut être bien que lui aussi …. En tous cas il y pensera régulièrement et te regardera autrement, je peux te l’assurer. Le début d’une mutation subtile dans la relation….

 

4 thoughts on “Le soir, osez prendre le dessus et dominer les ébats

  1. « Quand vous aurez eu assez de plaisir, vous allez lentement vous retourner. En maintenant ses bras, retournez vous pour que votre position soit exactement la même, mais dans l’autre sens, c’est-à-dire que votre visage soit tourné vers ses pieds, ses bras bloqués si possible, et surtout, votre sexe juste au-dessus de sa bouche, disons 1 cm au-dessus. »

    Se retourner ???

    « Tu peux par exemple rester assise sur son visage et te pencher pour caresser son précieux, surtout les premières fois, pour qu’il accepte mieux ce que tu imposes. Il sera content, mais restera néanmoins bloqué avec ton sexe comme seul horizon (on dirait de la poésie). Une belle symbolique. Et après 30 secondes à le tripoter, hop, tu lâches son truc (oh nooooonnnn…) et tu te redresses lentement à la verticale, ce qui aura comme effet de l’étouffer sous tes fesses, la bouche contre ton sexe… »

    Ouf ! Malgré la précision que le sexe de Madame était juste au-dessus de la bouche de Monsieur, un instant j’ai eu quelque inquiétude !

    L’intimité de sa compagne pour seul horizon : oui, c’est une forme de poésie.

  2. Sais tres joli Madame ce que vous faites en plus vous avez de l’art a tres expliquer les choses il y a que vous qui savais faires les choses correctement pour que tous soie bien fait et que vous soyer trés heureuse.Amicalement fred.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *